Que la Nature est apaisante.

Balade dans nos campagnes de la Seine et Marne  pour changer un peu d'air. Pas de chasseurs en vue. Tous les voyants sont au vert. La campagne aussi est encore habillée de vert en cette fin de printemps (à la date de la sortie). 

Le blé. Quand on parle de blé, nous ne pensons pas tous à la même chose 🙂 . Le blé c'est L'or vert de nos campagnes, le lieu de rencontre des rongeurs, des lièvres, des cervidés, des vipères et le terrain de chasse des rapaces ... 

15062019-_DSC335515062019-_DSC335615062019-_DSC336015062019-_DSC354615062019-_DSC3496-HDR15062019-_DSC349915062019-_DSC3602

En ce qui concerne les rapaces, c'était le but de ma sortie. Rien que sur la route j'en ai vu quatre posées (des buses variables pour la majorité au premier coup d'oeil), dont un en prédation. Mais les routes de France étant ce qu'elles sont (et c'était madame au volant) pas d'arrêts possibles. 

Début de la bilebaude.

Première rencontre, un champipi géant. (Si vous avez son nom et sa comestibilité ou pas,  je suis preneur)

15062019-_DSC3536

Premier volant, un planeur sachant planer ...

Planeur

Une buse variable (la seule, du coup, de la balade)  arrive enfin. Mais, appareil réglé en mode sous bois, pas eu le temps de changer beaucoup de paramètres ... du coup ca donne ça. C'est ce qui arrive quand on perd la main !

Buse variableBuse variableBuse variableBuse variableBuse variable

Et on repart direction un autre bois (pas villiers, non...) à travers les p'tites fleurs violettes des champs. (orchidée me semble t'il - Idem si quelqu'un sait ce que c'est ;-) )

15062019-_DSC3545

Un rouge queue noir se pose et repart presque immédiatement.

Rouge queue noir

Et c'est un beau, gros lièvre qui vient terminer la balade. 

LièvreLièvre

Pas beaucoup de prises, mais la marche m'a pleinement satisfaite. Des paysages sans humains ... que du bonheur !